Site en construction - contact

tel : 05 46 41 63 19

L'ASSOCIATION

L'ASSOCIATION - AFAS 17

 

A l’origine en 1987, l’AFAS, Association des Familles d’Aunis Saintonge, est une association loi 1901, créée par un groupe pluridisciplinaire de professionnels qui s’intéressent à la problématique de séparation des familles.

 

SES OBJECTIFS :

  1. Promouvoir de façon générale et sans exclusive, toute action de soutien à la parentalité dans sa diversité et dans son évolution.
  2. Etre à l’écoute et accompagner des familles en difficulté et/ ou en rupture de leurs liens parentaux, conjugaux ou familiaux.
  3. Assurer toute médiation d’ordre familial.

 

SES VALEURS :                          SES  FONDAMENTAUX :

La citoyenneté                            L’intérêt de l’enfant

Le respect                                  Les parents acteurs

L’équité                                      La gestion des conflits

La neutralité                               Le rétablissement de la communication et du lien

La confidentialité                         L’écoute  et le tissage  de liens partenariaux

 

SA POLITIQUE :

  • Les orientations  sont définies par les textes et référentiels nationaux relatifs à l’accompagnement des familles et à ses modalités d’accueil. Le Conseil d’Administration fixe les interprétations locales.
  • La démarche et les méthodes de travail, prennent en compte l’individu dans sa globalité et sont transversales à toutes les activités de l’association.
  • L‘association soutient une démarche partenariale vers le secteur associatif et institutionnel,  afin de s’inscrire dans la vie locale et prendre en compte l’évolution « sociétale »

 

SES ACTIONS MISES A LA DISPOSITION DES FAMILLES :

L’AFAS propose quatre activités principales assurées par des professionnels issus du milieu psycho socio- éducatif et un conseil d’administration composé de membres venant d’horizons professionnels différents (justice, social, éducatif).

  • La médiation familiale, espace de paroles et de communication, de résolution de conflits dans le cadre de séparations difficiles ou conflictuelles. Les rencontres entre les personnes concernées sont conduites par un médiateur familial, diplômé d’état.
  • L’Espace de Rencontres Parent Enfant, lieu neutre et confidentiel pour le rétablissement des liens familiaux.
  • L’APPARTE, dispositif proposant des mises à disposition d’appartements aux parents en difficultés et/ou éloignés d’exercer leurs droits de visite et d’hébergement.
  • Des visites en présence d’un tiers pour le maintien et/ou la restauration des liens parent-enfant, en lien avec le conseil départemental dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance et aussi avec le Service de Probation et d’Insertion Pénitentiaire, pour les parents détenus.

LA MÉDIATION FAMILIALE

QU’EST-CE QUE LA MEDIATION FAMILIALE ?

« La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial axé sur l’autonomie et la responsabilité de personnes concernées par des situations de rupture et de séparation dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié, et sans pouvoir de décision, le médiateur familial, favorise, à travers l’organisation d’entretiens confidentiels leur communication, la gestion de leur conflit dans le domaine familial entendu dans sa diversité et dans son évolution ».

Définition du conseil National consultatif de la médiation familiale – déc. 2003

A QUI S’ADRESSE-T-ELLE ?

  • Aux parents mariés, pacsés, ou en union libre, séparés, divorcés ou en cours de séparation,
  • Aux parents et aux enfants lorsqu’il y a rupture de communication ou communication difficile,
  • Aux grands parents qui souhaitent garder des liens avec leurs petits-enfants,
  • Aux familles recomposées,
  • Aux fratries.

A QUEL MOMENT ?

La médiation familiale peut intervenir à tout moment d’une situation conflictuelle et hors de toute procédure judiciaire, de même qu’avant, pendant ou après une procédure : c’est une démarche volontaire des familles.

La médiation familiale peut également être ordonnée, avec l’accord des parties par le Juge aux Affaires Familiales (loi du 8 février 1995)

Depuis le décret du 11 mars 2015, conséquent de la Justice du XXI° siècle, il faut justifier formellement d’avoir fait une tentative préalable de résolution amiable du litige avant d’assigner en justice et à défaut justifier d’un motif légitime.

DE QUELLE MANIERE ?

De façon volontaire, ce sont des médiations conventionnelles, elles sont orientées par les différents partenaires, par l’information au moyen des plaquettes et rencontres d’information de l’Association, par Internet et le bouche-à-oreille. 

Par voie judiciaire, l’orientation se fait par les Juges aux Affaires Familiales ou les Juges des Enfants, avec une ordonnance et l’accord des deux personnes.

La médiation familiale ne peut être enclenchée qu’en présence des personnes concernées. 

COMMENT SE DEROULE-T-ELLE ?

 La médiation se déroule en trois étapes :

  1. L’entretien préalable d’information à la médiation familiale : D’une durée de ¾ d’heure à 1 heure environ. Le médiateur vous présente le cadre, le déroulement et les principes éthiques de la médiation (impartialité, confidentialité, neutralité) et vous invite à vous exprimer concernant les sujets que vous souhaiteriez aborder en médiation. Cet entretien préalable à toute médiation vous permet d’être informé et de pouvoir accepter ou refuser de vous engager dans le processus de médiation familiale, en toute connaissance de cause. Il est gratuit, sans engagement et peut être individuel.
  2. Les entretiens de médiation familiale : Ces entretiens sont d'une durée d'1h30 à 2h environ. Les séances sont généralement espacées de 15 jours mais cela peut varier, en fonction de vos disponibilités et des besoins de chacune des personnes. Le nombre d'entretiens varie en fonction des sujets que vous aurez décidés d'aborder, de 2 à 6 séances en moyenne. Les thèmes à aborder sont définis par les participants eux-mêmes. Le contenu des échanges est strictement confidentiel.
  3. Les accords : A la fin de la médiation, les accords établis par les parents peuvent être formalisés par un protocole d'accords. Ce protocole vous appartient exclusivement. Vous avez la possibilité de le transmettre au juge (directement ou par le biais des avocats) pour homologation, afin de lui donner force exécutoire.

 

La médiation propose une autre voix dans le règlement de conflits souvent difficiles. Elle permet de restaurer la communication et aider les personnes d’une même famille à trouver conjointement des solutions.

QUI EXERCE ?

Les entretiens sont menés par un professionnel qualifié, titulaire d’un diplôme d’Etat de médiateur familial respectant les principes déontologiques de la médiation familiale. Ils bénéficient d’une analyse de la pratique. Afin d’assurer le respect du droit des personnes, le médiateur familial garantit :

  • Le consentement libre et éclairé des personnes,
  • Le caractère confidentiel du contenu des entretiens et la non-divulgation à des tiers des accords conclus,
  • L’impartialité.

QUELLES SONT LES MODALITES DE FINANCEMENT ?

Le premier entretien est gratuit, il est pris en charge par les différents partenaires.

Une participation financière est ensuite demandée aux personnes, calculée selon le barème national pour les services de médiation familiale et en fonction des ressources de chaque participant à la médiation (tableau ci-dessous)

Dans le cas des procédures judiciaires lorsque les parties bénéficient de l’aide juridictionnelle, le cout de la médiation est pris en charge par l’état.

OÚ SE DEROULE-T-ELLE ?

LA ROCHELLE :

Du lundi au vendredi, de 9 à 18H.

10 bis avenue des Grandes Varennes, 17000 LA ROCHELLE (Quartier de Mireuil)

 

ROCHEFORT :

Un lundi sur deux et tous les jeudis et vendredi de 8H30 à 18H.

31 bis rue du dressage, 17300 ROCHEFORT (derrière l’école Anatole France)

LA MÉDIATION FAMILIALE - AFAS 17

LE DISPOSITIF « APPARTE »

LE DISPOSITIF « APPARTE » - AFAS 17

ACCOMPAGNER LE PARENT POUR QU’IL ACCUEILLE EN RESIDENCE TEMPORAIRE SES ENFANTS   

 QU’EST-CE QUE CE DISPOSITIF ?

L’APPARTE permet aux pères et/ou mères en difficultés d’exercer leur droit de visite et d’hébergement. Ce dispositif leur permet également de garder une place et un rôle parental malgré la séparation par le maintien des liens parents-enfants, dans le partage de temps de vie au quotidien. 

A QUI S’ADRESSE-T-IL ?

 Aux pères et mères divorcés ou séparés, en situation de précarité ou en situation d’éloignement géographique, ayant un droit de visite et d’hébergement pour un des enfants résidant sur le département de la Charente-Maritime. 

A QUEL MOMENT ?

En fonction des modalités de l’ordonnance ou de l’accord amiable, soit principalement :

  • Le week-end,
  • Les périodes de petites vacances scolaires.

DE QUELLE MANIERE ?

  • Sur ordonnance du Juge aux Affaires Familiales,
  • Par accord amiable entre les parents.

COMMENT FAIRE ?

Le parent adresse une demande auprès de l’AFAS en contactant le secrétariat. Il devra constituer un dossier administratif avec le référent du dispositif, comprenant les justificatifs d’identité du parent utilisateur du dispositif et de ou des enfant(s) ainsi que du jugement ou le cas échéant, de l’accord amiable.

Un entretien est obligatoirement fixé avec le référent de l’APPARTE. Les réservations s’effectuent auprès du secrétariat de l’AFAS. 

QUI EXERCE ?

Le référent est issu du milieu psycho-socio-éducatif.

QUELLES SONT LES MODALITES DE FINANCEMENT ?

Adhésion des bénéficiaires de 10 € à l’association.

Revenu minimum :    5€                                            + 30% SMIC :  20€

SMIC :                     10€                                           + 80% SMIC :  30€

L'ESPACE DE RENCONTRES PARENTS ENFANTS

L'ESPACE DE RENCONTRES PARENTS ENFANTS - AFAS 17

QU’EST-CE QUE L’ESPACE DE RENCONTRE PARENT-ENFANTS ?

L’Espace de Rencontre Parent-Enfants est un lieu neutre et confidentiel qui permet :

  • La rencontre entre un parent et son ou ses enfants,
  • La reprise de liens et lorsqu’il y a eu rupture, permet de rétablir la communication,
  • La préservation des relations personnelles de l’enfant et de son parent non hébergeant.

A QUI S’ADRESSE-T-IL ?

  • Aux enfants de 3 mois à 18 ans,
  • Aux pères,
  • Aux mères,
  • Aux grands-parents vivant une séparation familiale.

A QUEL MOMENT ?

L’Espace de rencontre est ouvert :

  • A la Rochelle :

Les 1er , 2ème, 3ème et 4ème  samedis de chaque mois de 14h à 18h30.

Les 2ème et 4ème samedis de 9H à 13H.

  • A Rochefort :

Les 1er et 3ème samedis de chaque mois de 9H à 13H et de 14H à 18H30

L’Espace de Rencontre Parent-Enfants est ouvert pendant les vacances scolaires.

Fermeture annuelle au mois d’août.

DE QUELLE MANIERE ?

Les bénéficiaires peuvent venir sur demande directe auprès de nos services ou sur décision de justice. 

COMMENT LES VISITES SE DEROULENT-ELLES ?

Les intervenants veillent au bon déroulement de la visite et interviennent sur demande des bénéficiaires (parents ou enfants) ou de leur propre initiative si cela leur parait nécessaire lors de difficultés relationnelles, conflits…

QUI EXERCE ?

Une équipe de professionnels issus du milieu psycho-socio-éducatif. L’équipe bénéficie d’une analyse des pratiques.

QUELLES SONT LES MODALITES DE FINANCEMENT ?

Une adhésion des bénéficiaires (hébergeant & visiteurs) aux services de l’association est demandée au tarif de 10€.

  • 16/12/2017
  • Envoyer à un ami